TRIO CHRISTINE TASSAN

TRIO CHRISTINE TASSAN

Détails

4 juin

12 h 00


ZONE PARTENARIAT CANADIAN MALARTIC
site extérieur

ENTRÉE GRATUITE
Présenté par

À propos du spectacle


Tous les midis de la durée du Festival se tiendront les《MIDIS FRANCO HYDRO》, des concerts gratuits offerts à tous !

*Service de restauration sur place avec le 𝑩𝒊𝒔𝒕𝒓𝒐 𝒅𝒖 𝑭𝒆𝒔𝒕𝒊𝒗𝒂𝒍 et 𝑳𝒆 𝑵𝒐𝒓𝒂𝒏𝒅𝒂 𝑻𝒓𝒂𝒊𝒕𝒆𝒖𝒓 : menu dîner rapide, grignotines et rafraîchissements.

CHRISTINE TASSAN


Christine Tassan est d’origine française et vit à Montréal depuis 1994. Depuis plus de 20 ans, la guitariste Christine Tassan mène sa barque avec brio, aplomb et un dynamisme absolument contagieux. Une des rares femmes solistes de guitare jazz et jazz manouche, elle se démarque par un jeu sensible, une force tranquille et une irrésistible audace. Également chanteuse, compositrice, auteure, réalisatrice et productrice, elle participe à de nombreux projets musicaux au Québec et sur la scène internationale, tant comme leader que comme musicienne invitée.

Formée en guitare classique, elle s’intéresse à de nombreux styles, étudiant le folk, la pop, le jazz et développant très jeune son talent d’auteure-compositrice-interprète. Son intérêt pour le jazz manouche, le jazz et l’improvisation débute vraiment avec sa découverte de la musique de Django Reinhardt en 1998, style qu’elle apprend en participant aux classes de maître, tels Angelo Debarre, Emmanuel Kassimo ou Yorgui Loeffler.

En 2003, elle fonde son groupe de jazz manouche et chansons swing, Christine Tassan et les Imposteures, qui remporte immédiatement un vif succès et devient un incontournable de la scène manouche. Unique en son genre, cet ensemble féminin, se produit dans plus de 600 festivals et salles au Québec, Canada, Europe, États-Unis et Chine, recevant à chaque fois un accueil enthousiaste de la part du public et des médias. Le quatuor a sept albums à son actif, dont « Entre Félix et Django » qui remporte le Prix Opus de « L’album jazz de l’année » en 2017 et une nomination pour le « Spectacle de l’année » en 2018. Le tout dernier « Django Belles », paru en 2018, intègre deux nouvelles musiciennes aux cuivres, pour une ode originale à l’hiver québécois.

En 2020, en parallèle des Imposteures, elle arrive avec ce nouveau projet en quintette, « Voyage intérieur », qui regroupe dix compositions instrumentales, fruit d’une recherche musicale introspective. On y découvre une nouvelle facette de la guitariste, aux sonorités électriques et bebop.