AUDACE, CHALEUR ET BEAUCOUP DE GUITARES !

FestivalsAUDACE, CHALEUR ET BEAUCOUP DE GUITARES !

AUDACE, CHALEUR ET BEAUCOUP DE GUITARES !

Rouyn-Noranda, le 12 octobre 2021 — La 17e édition du Festival des Guitares du Monde a permis de démontrer que le Québec et le Canada regorgent de guitaristes talentueux. Les artistes étaient heureux de retrouver un public et les festivaliers se sont montrés tout autant ravis. Pas moins de 16 grands spectacles ont été présentés dans le cadre de notre événement.

 

Un début en force
Nous avons commencé en force avec Mamselle Ruiz, Kora Flamenca et Michel Pagliaro, qui ont surpassés les attentes. Au-delà de leur performance et de leur charisme sur scène, ils étaient accompagnés de guitaristes époustouflants. Pour sa part, Ariel Posen nous a fait découvrir son style unique avant de reprendre sa tournée internationale. Une belle façon d’amorcer le festival!

 

La semaine s’est poursuivi tout en diversité
Le doublé féminin folk avec Catherine Durand et Marie Claudel a su plaire, de même que le tout premier spectacle de David Lafleche en tant que tête d’affiche. Un moment important pour lui, a-t-il exprimé, tout en témoignant sa gratitude à ‘sa blonde, Marie-Mai’, venue le rejoindre sur scène pour quelques chansons, une surprise appréciée des festivaliers présents. Par ailleurs, le spectacle blues-rock du Justin Saladino Band, qui a fait salle comble, a été l’un des coups de cœur de cette édition.

 

Le volet international… et éducatif!
L’équipe du Festival s’est montré audacieuse en offrant un spectacle international sur grand écran. Défi relevé : cette expérience immersive a été très bien accueillie avec une salle presqu’à guichet fermé. Le jeune virtuose russe, Alexandr Misko, a su transcender l’écran et nous donner l’impression d’être avec nous en chair et en os. Il nous a montré l’ampleur de son talent, en nous démontrant les différentes techniques liées au fingerstyle.

Les festivaliers ont été impressionnés par la collection de 14 guitares présentée par David Jacques, dont la plus ancienne date de 1665. Chacune avait son histoire et un son unique. De son côté, Antoine Dufour nous a également permis d’en apprendre sur les techniques de fingerpicking.

 

Le jeune public n’a pas été en reste
Mamselle Ruiz et son ami, le clown Sinjalin, ont offert une prestation adaptée au public scolaire qui a été virtuellement appréciée par près de 4 000 élèves d’écoles de Rouyn-Noranda, de Malartic et du Témiscamingue. Quant aux familles qui se sont déplacées au Petit Théâtre le dimanche pm, elles ont pu assister au spectacle Le Collectionneur, présenté par David Jacques. Les enfants étaient très attentifs et ont montré leur appréciation !

 

À la rencontre des aînés
Plusieurs aînés de Rouyn-Noranda ont participé, avec grand plaisir, au spectacle présenté par le sympathique et jovial, François Poulin.

 

Place aux artistes régionaux et à la relève
Les artistes régionaux ont été mis de l’avant grâce à la scène La Fabrique culturelle. Nous avons eu le plaisir d’entendre Mathieu Piché, Raphaël Martin, Alain Bellavance et Mario Fortin à la guitare ainsi que Maëly Boutin au ukulélé. Le groupe The Wildwood Family avait aussi une saveur locale puisque deux de ses membres sont originaires de la région.

 

Au rythme de la diversité
Un spectacle tout à fait inédit a été offert gratuitement à la population. Des musiciens professionnels accompagnaient ‘La gang à Rambrou’, un organisme à but non lucratif de Rouyn-Noranda qui favorise l’expression et la créativité chez les autistes. Les festivaliers présents ont été très touchés par cette présentation de qualité.

 

Plusieurs spectacles disponibles en Webdiffusion
Les spectacles offerts au Petit Théâtre du Vieux Noranda étaient offerts en webdiffusion, via la série virtuelle Desjardins. La captation de l’image et du son était assurée par une équipe technique dédiée, ce qui a permis d’offrir une diffusion de grande qualité. Des gens provenant bien sûr de différentes régions du Québec mais aussi de plusieurs pays dont la Russie, le Japon et les États-Unis se sont ‘connectés’ à nous. Une belle façon de rayonner à l’extérieur de la région !

 

Une collaboration qui en a mis plein les oreilles et une clôture endiablée
La réunion du grand guitariste, Rémi Boucher, avec l’ensemble Aiguebelle et son chef, Jacques Marchand, en a mis plein les yeux et les oreilles d’un public conquis. Ce spectacle est le fruit d’une collaboration avec le Théâtre du cuivre et Spectour. Finalement, la salle était comble pour applaudir avec ravissement, le guitariste Jordan Officer, qui a clos le festival de belle façon!

 

En conclusion
De la chaleur, il y en a eu ! Que ce soit dans l’accueil que les festivaliers ont réservé aux artistes ou encore, la température exceptionnellement belle et chaude pour un mois d’octobre, tout ça a fait le plus grand bien à tout le monde. En 9 jours de festivités, le 17e Festival des Guitares du Monde en Abitibi-Témiscamingue a rejoint plus de 8 000 entrées. C’est avec fierté et plein d’idées en tête que nous vous donnons rendez-vous dans 8 mois soit du 28 mai au 4 juin 2022.

 

— 30 —

 

Source :
Nathalie Grenier, directrice générale
Festival des Guitares du Monde
819 797-8288 | [email protected]