FGMAT
27 mai au 03 juin 2017

Edmar Castañeda

vendredi 1 juin 2018
19 h 00


Spectacle en salle

Agora des Arts / Scène Hydro-Québec / Rouyn-Noranda

Spectacle présenté par : Le Citoyen

35$ Places non assignées

Le prix du billet inclut les taxes et les frais de service.

Accéder à notre billetterie

Biographie


Né en 1978 dans la ville de Bogotá en Colombie, Castañeda a appris la harpe à l’adolescence afin de jouer la musique folklorique de sa patrie. Depuis son arrivée aux États-Unis en 1994, là où il a découvert le jazz, le virtuose de la harpe Edmar Castañeda a forgé sa propre voie musicale. Il apporte non seulement un instrument peu familier, mais une voix originale au jazz, se diversifiant dans un monde de styles et de genres différents. Castañeda a été introduit à la communauté jazz par Paquito D’Rivera, qui a reconnu sa passion et a pris le jeune harpiste sous son aile. D'Rivera l'a appelé « un talent énorme ... [Edmar] a la polyvalence et le charisme enchanteur d'un musicien qui a sorti sa harpe de l'ombre pour devenir l'un des musiciens les plus originaux de la Grosse Pomme. »

Sa carrière variée a été remarquable pour avoir accordé un rôle brillant à la harpe dans le jazz, puis pour continuer à innover et susciter la créativité à partir d'une multitude de formidables collaborations. Son plus récent album, Live in Montreal, présente la dernière de plusieurs passionnantes collaborations, un duo absolument unique avec l’électrisante pianiste japonaise Hiromi.

Live in Montreal, suit quatre albums acclamés comme leader et résulte de collaborations telles qu’avec le guitariste John Scofield, le pianiste Gonzalo Rubalcaba, les bassistes Marcus Miller and John Patitucci, le bandoliniste Hamilton de Holanda, Brazilian le grand artiste pop and jazz Ivan Lins et le mentor de Castañeda, le saxophoniste d’origine cubaine Paquito D’Rivera. Il a également partagé la scène avec des artistes emblématiques tels que Sting, Ricki Lee Jones, The Yellowjackets and Paco De Lucia. En plus de son approche novatrice de la tradition jazz, il a écrit des œuvres symphoniques pour l'Orquestra Clássica de Espinho et le São Paulo Jazz Symphony Orchestra, et des musiques de chambre pour l'Israel Camerata Jerusalem et l'Orquestra Sinfónica Nacional de Colombia.

Castañeda a fait ses débuts en tant que leader en 2007 avec l’album Cuartos de Colores, qui met en vedette le harpiste dans une variété de paramètres, y compris les apparitions de D’Rivera ainsi que le percussionniste explosif Pedrito Martinez. S’ensuit en 2009 Entre Cuerdas, une rencontre du trio réunissant Castañeda avec le tromboniste Marshall Gilkes et le batteur Dave Silliman ainsi que Scofield, le vibraphoniste Joe Locke, le percussionniste Samuel Torres et la chanteuse colombienne Andrea Tierra.

Double Portion (2012) est divisé en solo et en duo avec Castañeda se livrant à des conversations musicales scintillantes avec Rubalcaba, de Holanda et le saxophoniste Miguel Zénon. Live at the Jazz Standard (2015) a présenté l'Ensemble mondial de Castañeda, réunissant des musiciens de diverses traditions mondiales. Le groupe stellaire a ramené Gilkes, Silliman et Tierra aux côtés de l'harmonica suisse Grégroire Maret; le flûtiste Itai Kriss et le saxophoniste Shlomi Cohen (tous deux d'Israël); Le pianiste chilien Pablo Vergara; Le compatriote de Castañeda, le batteur colombien Rodrigo Villalon; Le joueur turc de kanun Tamer Pinarbasi; et le brésilien Sergio Krakowski sur pandeiro.

« Pour reprendre les mots que Frankfurter Allgemeine Zeitung a dit, le colombien joue de la harpe comme personne d’autre sur terre. »


Partager Partager sur Facebook Partager sur Google+ Partager sur Twitter Partager par courriel